HomeNewsRetour sur la journée de l'innovation en HDF

Retour sur la journée de l'innovation en HDF

30/11/2016

Ce mardi 29 novembre 2016, était organisée la journée de l’innovation santé en région Hauts-de-France par EURASANTE. La réception s’est déroulée au sein des spacieux locaux de Lille Grand Palais. Retour sur le déroulement de la journée. Cette rencontre avait pour objet le renforcement des liens entre le monde de la recherche et de l’industrie en mettant à l’honneur les acteurs académiques et industriels les plus innovants de la région
 
 1) Tables rondes
 
La journée a débuté avec la présentation des 3 sociétés composant la table ronde :
 

-         Dominique TIERNY Fondatrice, CEO et Présidente du Comité Stratégique deOCR

-         Bruno DELORME, Scientifique et Directeur R&D deMACOPHARMA

-         Jonathan STAUBER, Président de la société IMABIOTECH

Tout d’abord, Philippe VERWAERDE CEO d’ALzprotect et médiateur pour cet événement soulevait la question de la mise en place de ces collaborations ?
 
Selon Mr. DELORME le programme ANR (Agence Nationale de la Recherche) est l’exemple typique. Celui-ci lui a permis de tester une technologie sur un marché peu connu et d’intégrer des compétences qu’il ne présentait pas au départ du projet.
 
Après mise en place, comment évoluent ces relations?   
 

Mr DELORME et Mr SAUBER, en accords, insistaient sur l’importance de la pérennité de ces relations grâce à une confiance et des liens humains importants. Cependant, ces relations sont souvent perturbées par des problématiques de planning. Récemment, Mme TIERNY dénonce un blocage dû à la signature des consortiums qui freinent véritablement le projet. Mr DELORME ajoute : « malheureusement les accords, concernant notamment la propriété intellectuelle (P.I), sont obligatoires pour l’aspect juridique ». Mr. STAUBER conclut en « dénonçant » un manque d’empathie de la part des établissements publics car « l’entreprise doit vendre ses produits pour vivre, ainsi la société subit financièrement ces retards »… . .

Y-a-t-il des différences de relation public-privée entre les TPE et les ETI ?
 
Mr DELORME confirme ce « gap » causé par une structure financière plus solide chez les ETI. Ils conseillent aux TPE un partage plus important des P.I et une négociation sur les royal tees.
 
Enfin la dernière question concernait les solutions mises en place par les recherches académiques ?
 

Mr STAUBER apprécie les moyens mis en place, notamment en amont lors de l’accompagnement sur le déroulement des aides ANR ou FUI. Le CIR également lui a permis d’exporter la société aux Etats-Unis grâce à une participation à hauteur de 30% du projet. Cette première partie « table ronde » a précédé la présentation des différentes structures d’excellence en Hauts-De-France.

 2) Témoignages
 
Parmi les intervenants, Mr Philippe AMOUYEL a présenté la société Labex DISTALZ : laboratoire d’excellence spécialisé dans l’approche transdisciplinaire de la maladie d’ALZheimer avec la collaboration de 5 laboratoires de Lille.

Le docteur Maxime GIGNON a quant à lui, présenté le pôle SimUSanté du CHU d’Amiens. Cette structure permet de recréer les différents environnements de santé :SimUHospi : service néo-natal, bloc opératoire, imagerie…

-         SimUHospi : service néo-natal, bloc opératoire, imagerie…

-         SimUCity : création d’un espace officine et d’un domicile patient

-         HéliSimU : simuler l’intervention héliportée

Cette démarche « Living Lab » permet aux futurs professionnels de santé (infirmiers, ergothérapeute, médecins, chirurgens...) d’apprendre les gestes et les bonnes pratiques sans risque.

Toujours dans cet esprit d’accompagnement, Mr. Philippe PUDLO a présenté le pôle PRIMOH dont le but est de favoriser la mobilité des personnes handicapées. Récemment, la société a mis au point un système de rééducation robotisé destiné aux enfants hémiplégiques.
 

De la simulation à la précision de l’acte chirurgical, le professeur Sylvie TESTELIN, chirurgien maxillo-facial ayant participé à la première greffe mondiale du visage en 2005 nous a présentéEquipex figuresqui propose une plateforme de recherche chirurgicale dédiée au visage sur trois axes :

-         Chirurgie robotique & biothérapie

-         Imagerie morphologique

-         Plateforme de simulation et de formation en technique chirurgicale

Le professeur TESTELIN a appuyé sur le fait que « réparer la face » n’est pas essentiellement esthétique mais s’il s’agit de réparer le visage et « ses grimaces ». Cela inclut des recherches sur le muscle zygomatique, les vaisseaux sanguins ainsi que les conductions nerveuses. Depuis 1992, et les premiers pas de la 3D qui ont permis une jonction avec la CAO (Conception assistée par ordinateur), les innovations se succèdent à l’image des découpes laser permettant une précision de 200 µ (meilleure cicatrisation) ou encore grâce à un projet de transfert d’électricité à travers la peau (expressions du visage) en collaboration avec la start-upPlugMed.

Partiellement liée à la santé, l’ONERA, (centre français de recherche aérospatiale) représentée par Mr. Nicolas LAURENCHET développe des technologies qui, appliquées au biomédical, représentent des innovations importantes à l’image d’une technologie permettant de mesurer la dégradation des médicaments de l’air expiré par le patient.

Mr. Michael HISBERGUES a conclu la matinée par la présentation de BIOBANQUES (recherche médicale utilisant les échantillons biologiques) composée de 91 Centres de Ressources Biologiques (CRBs) représentant plus de 800 000 échantillons.

 3) Présentation et rendez-vous
 

Durant l’après-midi, un cycle de pitchs des success stories régionales était organisé simultanément avec des rencontres one-to-one. Ainsi, il était possible de s’entretenir avec les entreprises présentes tout en appréciant les story telling des jeunes start-up dynamiques comme AKIROS ou encore Root Lines Technology.

NEOMED Services remercie EURASANTE pour cet événement très réussi et optimisant le dynamisme régional.

 

NEOMED Services
ZI Douai-Dorignies
Rue Becquerel
59500 DOUAI

Phone : +33 3 27 94 41 13